Saut vers le contenu
Vous êtes sur le corps de la page

En musique, d'un jubilé à l'autre

Je suis heureuse de faire le bilan des vingt-cinq dernières années de vie musicale à la Christuskirche de Paris :

Notre orgue Kleuker, qui est bien sûr toujours au centre de la vie musicale, a fêté son 50e anniversaire en 2014. Pour marquer cette occasion, j'avais rassemblé des documents historiques sur la vie musicale de la Christuskirche à partir des archives de l'église et créé une exposition sur l'histoire de la musique au sein de la paroisse, en remontant jusqu'à l'année de fondation 1894. Ce faisant dans les archives de l'architecte Niermanns, je suis tombé à l'improviste sur la seule photo complète de l'intérieur original de l'église, qui nous était jusqu'alors inconnue. L'orgue n'a pratiquement pas changé au cours des 25 dernières années, son son a été documenté sur différents supports sonores, parmi lesquels en particulier le CD „Weihnacht in Paris“ (Noël à Paris), que j'ai enregistré en 2001 en coopération avec l'EKD, avec des pièces d'orgue virtuoses et de la musique de Noël de compositeurs français (exemple musical Toccata d'Eugène Gigout).

D'autres expositions ont eu lieu dans le cadre de nos petits festivals musicaux, soutenus et organisés par notre association musicale « Pro Musica » :

Dans l'ordre chronologique, cela a débuté en 2005 avec le Festival Européen Bach, pour lequel nous avons proposé dix concerts de midi sous le titre « Bach et B. » ainsi que l'exposition « Bach et la Bible ». Ensuite, poursuivi sur un rythme de deux ans : en 2007 avec Dietrich Buxtehude (300e année de décès), en 2009 avec Felix Mendelssohn (200e année de naissance), en 2011 avec Jehan Alain (100e année de naissance) et enfin à l'occasion de l'anniversaire de Martin Luther en 2017 (photo : Schirin Partowi, Helga Schauerte, Eva Schieffer). Ces événements ont été organisés et soutenus par un petit groupe de musiciens de la paroisse. Ils étaient parfois subventionnés par l'ambassade allemande, parfois par l'EKD, et pouvaient toujours subvenir à leurs besoins sans aucune aide financière paroissale.

Les vingt-cinq dernières années témoignent également d'un travail choral régulier, parfois très intensif, mais ces dernières années plutôt laborieux. Le chœur « Magnificat » s'était spontanément réuni en octobre de l'année anniversaire 1994 avec plus de 40 chanteurs pour aider à façonner les célébrations de l'anniversaire en décembre. Il n'était pas prévu à l'origine que la chorale continue, mais il s'est avéré qu'un petit groupe de chanteurs voulait continuer après l'anniversaire. La chorale « Magnificat » peut maintenant se retourner sur 25 ans d'existence continue. Jusqu'à récemment, il était dirigé par divers bénévoles et s'est épanoui sous la direction attentive et sensible d'Andrea Müller-Wiesner pour former un bel ensemble, qui a été renforcé par son partenaire, la chorale Da Pacem de Poissy, et que l'on pouvait également entendre lors de concerts en échange avec des chorales d'église allemandes à Berlin et à Leipzig.

Un moment musical inoubliable a certainement été la pièce de théâtre de la nativité du 3e Avent 2015, réalisée par Sabine Gerlach, avec la musique de chambre qui accompagnait, écrite spécialement pour cette occasion et jouée pour la première fois dans notre maison avec Liochka Massabie comme chef d'orchestre.

Depuis six ans, l'Oratorio de Noël de Bach, ou "W.-O." en abrégé, est régulièrement proposé au cours du 2e Avent, en collaboration avec l'Ambassade d'Allemagne à Paris et le chœur de chambre « Les Temperamens Variation » sous la direction de Thibault Lam Quang. Ce concert, qui est devenu une tradition, a une aura particulière en tant qu'événement franco-allemand et attire chaque année de nombreux amateurs de Bach à l'église. L'Oratorio de Noël de Bach a également un statut très particulier dans ce contexte, car les toutes premières représentations parisiennes de l'œuvre ont eu lieu dans notre 9ème arrondissement à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle.

Une autre tradition a été établie en collaboration avec le Conservatoire de Paris : Depuis près de vingt ans maintenant, leur département spécial "Musique ancienne" joue deux ou trois fois par année religieuse une cantate de Bach avec de jeunes étudiants en musique dans nos cultes et complète le programme lors d'un concert ultérieur en matinée.

Enfin, il faut également mentionner la coopération avec le conservatoire municipal de notre district, qui a créé une autre « tradition » : Chaque année, lors de la « Journée de l'Orgue », le 2ème dimanche de mai, les jeunes organistes les plus talentueux de la classe d'orgue de Helga Schauerte et de ses collègues parisiens se produisent en matinée sous le titre « Grands Organistes en herbe ». L'avenir de l'interprétation musicale dans la Christuskirche est ainsi assuré - du moins nous l'espérons…

Helga Schauerte-Maubouet

Date de modification
Modifiée le 2020-06-01, 11:52:42 (GMT)
Raccourcis clavier
[Alt+0] - Page de garde
[Alt+1] - Calendrier
[Alt+7] - Téléchargements
[Alt+8] - vers le contenu de la page
[Alt+9] - Vers le début de la page